Noël #1 : Le grand déballage

Les cadeaux de Noël et le grand dilemne des emballages

Chaque année, c’est la même chose, je ne sais pas vous mais, à la maison c’est moi qui m’y colle !

En même temps, je l’ai bien cherché, je veux de jolis paquets, un petit détail qui diffère pour chacun. Lorsque la vendeuse me propose « Vous voulez un paquet cadeau ? », et que je m’entends dire « Non merci, c’est gentil » une petite voix me dit que je suis en train de tailler les bâtons pour me faire battre.

Et, bien entendu, je me retrouve le 22 Décembre debout dans le salon à 2h du mat en panne de scotch…

Mais ça, c’était avant

Depuis quelques années, conscience écologique oblige j’ai décidé que c’était terminé les poubelles débordantes de papiers plus ou (surtout) moins recyclables.

La solution ? Le furoshiki

Issu d’une tradition japonaise qui remonte à plus de 1200 ans, c’est un tissu réutilisable servant à emballer ou transporter des biens et cadeaux.

Fin 2017, lorsque Mabiche a vu le jour, nous avons décidé de porter nos valeurs le plus loin possible, jusqu’au packaging.

Comment ?

J’ai emballé le premier modèle dans un foulard pour le protéger pendant le transport dans mon sac de voyage, et, en voyant le résultat, je me suis dit » pourquoi pas ? »Je collectionne les foulards depuis des années, pour les dessins, les couleurs, tous bien pliés dans une caisse sans idée précise.

L’idée !

Sans le savoir, je venais de trouver le moyen de leur donner une seconde vie, d’offrir à chaque cliente un packaging unique et réutilisable et, cerise sur le gâteau, la possibilité de m’adonner à ma collectionnite aigüe ! Depuis, nous avons imaginé d’autres réutilisations de ce foulard. Il peut protéger la bandoulière de votre sac, combiné à une anse du cabas Bianca, il devient ceinture ou sac besace.

Passez-le dans les anneaux de la pochette Léo et portez la à la taille, en laissant vos mains libres

A vous de jouer

Si vous aussi vous êtes adeptes du furoshiki, envoyez-nous vos créations, nous les publierons sur instagram.

Vivre et laisser vivre. Je fais ma vie, faîtes la vôtre, je ne chercherais pas à vous convaincre de quoi que ce soit et inversement.